L’allaitement, mes débuts

20161009_184430

On pense souvent à tord que l’allaitement c’est naturel et donc simple et inné. Pourtant si vous interrogez les femmes de votre entourage vous allez en trouver qui vous diront qu’elles n’ont pas pu allaiter pour diverses raisons. Les principales étant douleur, manque de lait, enfant qui ne sait pas téter. Je vais partager les débuts tumultueux de mon aventure lactée.

Pour poser le contexte pendant 20 ans l’allaitement a été pour moi  inenvisageable. Je me voyais donner le biberon et l’idée du sein me dégoutait (Nestlé avait bien travaillé).

A l’école d’infirmière, j’ai choisi un module optionnel de soins allopathiques et natures durant lequel une puéricultrice est venu nous parler allaitement. J’ai découvert que non le LA n’était en rien équivalent et tous les bienfaits de l’allaitement. En sortant du cours j’avais complètement changé d’état d’esprit,  je me suis dis que le jour ou j’aurais un enfant je l’allaiterais 6 mois minimum.

Les années passent, je suis enceinte et découvre le maternage, le portage ect.. Cela renforce ma conviction que j’allaiterais mon bébé au moins 6 mois même si mon mari, lui, me dit ouvertement que non je n’y arriverais pas. Je me renseigne, lis des livres, assiste à une réunion d’information puis a un cours sur l’allaitement, je part renseignée a bloc et motivée comme jamais.

Mais les choses ne sont parfois pas si simples, mon accouchement est très difficiles, je suis instrumentalisée, et au bout de 32h lorsque j’ai enfin mon fils sur moi, on me propose la mise au sein et la surprise je refuse, mon corps est meurtrie et j’ai besoin de reprendre mes esprits avant le « challenge » de la première mise au sein. Finalement, je vais finir par demander de l’aide et l’élève qui vient me pince le téton très fort, me provoquant une vive douleur, pour faire sortir du colostrum, pourquoi? Aucune idée, cet acte barbare ne trouve toujours pas de sens à mes yeux aujourd’hui.

LA mise au sein est une catastrophe, je souffre beaucoup, c’est pour moi un échec et je suis obligée de stopper la tété. La nuit passe, mon fils dort, et moi je m’inquiète car il n’a rien mangé. Le matin je demande à le remettre au sein, c’est toujours très douloureux, je tente les bouts de seins sans succès. La 3ème tentative 3h après me fait monter les larmes, je n’y arrive pas, j’ai toutes ses connaissances et elles ne me servent à rien. De plus, l’infirmière puéricultrice présente ce jour là me fait comprendre que je suis une grosse chochotte et qu’il vaut mieux laisser tomber. Mon mari lui donne un complément à la tasse car j’ai trop peur qu’il perde du poids mais je ne renonce pas et exige le tire lait.

Pendant ce repas la puer revient et nous dit de nous dépêcher, mon fils doit aller en neonat, il a attraper une infection. Je suis sous le choc, j’ai l’impression qu’on me vole mon bébé et je suis inquiète pour lui. Je ne peux pas rester avec lui car je ne tiens pas debout, les forceps m’ont mis dans un sale état et il n’a pas été prévu de fauteuil pour moi. Je ne me souviens pas de la suite de la journée, c’est le trou noir. Le lendemain, je descends en neonat, les infirmières le nourrissent au bib, je ne me bats pas, je pleure et ,ne cherche pas à en discuter avec elles. Je continue de stimuler mes seins au tire lait dans ma chambre toutes les 3/4h sans succès, je ne tire rien. On me conseille de laisser tomber, je n’ai PAS de lait! Sauf que je sais que c’est impossible.

La pédiatre nous annonce de mauvaises nouvelles concernant la santé de mon fils, on doit lui faire pleins d’examens…. je continue le tire lait et toujours rien, trop de stress. Mon petit chat ne boit pas ses biberons, il n’aime pas le LA et perd du poids, je suis très inquiète. A J3 je sors contre l’avis de la sage femme, je ne veux plus voir leurs têtes, ils m’ont gâché mon allaitement, mes débuts de maman, mon volé mon bébé, je veux partir…. A la maison je commence tirer du colostrum, 10ML, l’infirmière de néonat est surprise lorsque je lui ramène, personne ne lui avait dit que je souhaitais allaiter, elle m’encourage à continuer vivement et me propose de l’aide pour la mise au sein. On donne au biberon les 10ml de colostrum à mon bébé et la transformation! Il s’éveille, en veut plus!!! il se met a manger, je tire pour lui proposer 10 20ml a chaque repas, mon bébé se réveille enfin.

Le lendemain alors que la sortie est reportée car pas de prise de poids, j’installe son lit et je part avec le cosy, en arrivant je leurs dit que je repars avec mon fils, dans ma tête c’est non négociable, et l’infirmière est heureuse de m’apprendre qu’a la pesé du matin, bonne nouvelle, il a enfin une prise de poids correct. C’est a ce moment là a J5 que je tire enfin du lait!!! 60 ml a peu près, je couvre 80% de ses besoins journaliers. A 18H on sort avec notre bébé, on est samedi, papa reprend le lundi. On me dit que si bébé ne prend pas ou perd du poids il retournera en néonat alors  je tire allaite pour contrôler ce qu’il prend, c’est censé me rassurer mais c’est l’inverse car je sais qu’il ne boit pas beaucoup.

Ma mère me pousse a le mettre au sein alors je propose mais il hurle, il me fait une confusion sein tétine. Le tire allaitement c’est pas simple, entre les tirages, les bib, la vaisselle de tout ça je suis épuisée et je dois lui donner de plus en plus de LA. Je décide d’épaissir son lait et de lui donner en vitesse 1 histoire que finalement il trouve que le sein c’est pas si galère. Victoire à 15 jours, il reprend le sein!!! C’est pour moi une libération, fini les bib, fini de savoir ce qu’il prend et surtout ce qu’il ne prend pas, je fais confiance à mon bébé et ça me convient parfaitement.

Les douleurs sont toujours la, j’utilise des bout de seins que je parviens à supprimer après un passage chez l’ostéopathe. il peut enfin tété correctement!! je n’étais pas une chochotte, mon fils tétait mal!!! Les semaines passent, les mois, le pic des 3 mois est difficile mais je surmonte…. Rendu à 6 mois contrat rempli! Mais je n’arrête pas j’ai trop lutté pour ça alors je continue, je vise le sevrage naturel, ou pas nous verrons bien, aujourd’hui mon petit chat à 11 mois et cela nous convient parfaitement à tous les deux.

PicsArt_12-20-11.54.37

 

Laure

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s